Le marché du thé glacé

Le marché du thé glacé en métropole marketing agroalimentaire

Contexte

Le marché des thés glacés ne manque pas d’acteurs, que ce soit en France métropolitaine ou sur l’Île de La Réunion. C’est l’effervescence qui caractérise le marché des thés glacés plats.

À La Réunion, les derniers arrivés sur le marché sont :

  • Kalao thé
  • Tezi
  • Fuze Tea
Source article : Rayons Boissons Juillet-Août 2018

Alors, que se passe-t-il au rayon des thés glacés ?

Zoom sur ce marché en plein boom en métropole grâce à cette infographie.

Un décodage plus précis vous attend en fin d’article.

Points clés à retenir :

  • Le parfum star au rayon thés glacés est et reste la pêche (qui représente presque 80% des volumes de thés glacés écoulés en GD)

  • Le thé noir est en perte de terrain par rapport aux autres types de thés. Performances par type de thé en volumes : 91% pour le thé noir / thé vert : 8%  / 1% pour les autres types de thés (thé blanc, thé rouge ou roïboos, infusions…)

  • Le thé glacé monte presque sur le podium des soft drinks. Cette boisson arrive en 4ème place de la famille des soft-drinks, après les colas en première position (mais en déclin), les boissons aux fruits plates en 2nde position, suivies par les boissons aux fruits gazeuses.

  • Thé glacé : tous les indicateurs sont au vert. La dynamique de croissance est très forte pour les thés glacés. A la fin du mois de mai 2018, le taux de croissance du volume affiche était de +8,5%. Mais les volumes ne sont pas les seuls à croître, le CA bénéficie d’une progression encore plus prononcée avec +13,5% pour cette même période.

  • Ceci explique la multiplication des acteurs sur le marché. Outre le mastodonte de la catégorie comme Lipton Ice Tea (n°1), on note l’arrivée de marques sur le segment comme May Tea, Arizona, Nestea, Fuze Tea, etc… mais aussi des MDD : Intermarché, Leclerc, Carrefour, Super U…

 

 

Axes stratégiques de développement du marché

Une gamme de thés de plus en plus premium et bio

Premiumisation de l’offre des thés, car la cible a évolué et les produits sont pensés pour un public de consommateurs plus adulte :

– La tendance du bio prend d’assaut le rayon des thés glacés avec le développement d’une offre organic.

– La diversification et la qualité des ingrédients se ressent également au niveau des types de thés choisis. Le matcha ou le rooibos sont de plus en plus prisés par les industriels du thé glacé.

Une part de linéaire qui s’accroit

Comme le rappelait Dominique Mouton, PDM = PDL. Vu que les parts de marché du thé glacé augmentent, les parts de linéaires bénéficient, elle aussi, d’une belle progression (13%). Avec un CA croissant et toujours plus de références, le thé glacé profite d’un développement de sa visibilité en magasins. Ce qui laisse présager un cercle vertueux à venir pour les acteurs du marché.

Une demande au potentiel encore inexploité

« 6 français sur 10 n’ont toujours pas consommé de thé glacé en France »

Face à ce constat, il paraît logique que la demande pourrait continuer à croître de manière très significative pendant les années à venir.

Les nouveaux développements en termes de produits et de gammes de niche sont faits pour convaincre ces réticents du thé glacé.

Affaire à suivre.

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles

NOUS AVONS BESOIN DE VOUS !

Tu cherches un stage qui ne soit pas un stage photocopieuse ? Tu sais déjà faire du café et tu veux apprendre autre chose ?

Lettre à la grande distribution

Chère grande distribution, Les personnes autour de moi sont toujours surprises quand je leur dis que j’aime le milieu de la grande distribution. C’est vrai

Écrivez-nous