Comment calculer ses besoins en facing ?

comment calculer ses besoins facing merchandising
A la fin de mon webinaire sur “Comment optimiser votre implantation en linéaires pour développer votre CA et booster votre rentabilité », un participant m’a posé la question suivante par mail :

Si une référence est la vente N° 1 en volume, en UVC vendus dans son segment mais que nos clients, c’est-à-dire les centrales, ne nous donnent pas la visibilité adaptée aux sorties de cette référence, alors il se passe que ce produit est sans cesse en rupture, et donc la centrale perd de l’argent et nous, fournisseurs, également. 

Existe-t-il un calcul par rapport au nombre de facings et à la profondeur de ces derniers pour valider auprès des centrales le manque à gagner chaque jour de la perte de CA ?

 

Voici la réponse que je lui ai apportée :

1/ Une analyse des ventes quotidiennes de votre client sur le rayon vous permettra de montrer le manque à gagner effectif.

2/ Mais, pour répondre à votre question sur un mode de calcul, pour éviter les ruptures, vous pouvez calculer les besoins en stock du rayon, entre 2 réassorts pour la référence en question (et c’est très vrai en particulier pour les leader comme votre produit), selon le délai moyen de réassort dans le magasin.

Vous aurez alors le « besoin en facings ».

Besoin en facings

=

ventes en UV / capacité́ de stockage du rayon pour un facing en UV

Exemple :

– Le réassort en station-service est d’une fois par jour. Ventes journalières de sandwichs : 6 unités
– Un sandwich a une capacité rayon pour un facing de 4 unités

 

Le besoin en facing = 6 / 4 = 2 facings minimum

 

En dessous, c’est la rupture assurée et donc un manque à gagner !!!

 

Ce calcul, et bien d‘autres, est présenté et expliqué lors de la formation merchandising. Vous aurez toutes les infos : ici.

Si vous avez besoin d’un accompagnement plus approfondi, à la fois sur la réflexion et sur la mise en place d’une démarche merchandising complète auprès de vos clients distributeurs, je peux vous y aider. Prenons un rendez-vous ensemble.

 

Bonnes ventes,

 

Audrey

Partager:

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin

Plus d'articles

Lettre à la grande distribution

Chère grande distribution, Les personnes autour de moi sont toujours surprises quand je leur dis que j’aime le milieu de la grande distribution. C’est vrai

Écrivez-nous