A La Réunion, les actions merchandising sont trop souvent cantonnées dans la seule problématique de gestion et mise en rayon.

Pourtant 6 critères sont essentiels pour une bonne démarche merch.

Tout d’abord, un rappel :

Le Merchandising est l’optimisation de l’espace de vente.

Cette optimisation repose sur les composantes suivantes :  

1) LE BON PRODUIT

La bonne gamme ce qu’on appelle l’assortiment c’est à dire le nombre et la variété de références.

L’assortiment ne peut être défini qu’en fonction de l’espace linéaires disponibles.

Il sera donc probablement différent pour un rayon dans un HM, que dans un SM ou encore dans un magasin de proximité.

2) AU BON ENDROIT

De façon macro, l’agencement global d’un magasin ou au niveau micro, l’organisation des univers et des rayons.

3) AU BON PRIX

4) AU BON MOMENT

Les stocks, les saisons (évènement calendaires ou climatiques), ou la mode a une influence sur les assortiments et donc sur les linéaires qu’il faut optimiser.

Notamment pour ne pas être en rupture ou au contraire en sur stockage.

Par exemple, les ventes d’eau embouteillée, de piles ou encore de bougies font l’objet de merchandising d’opportunité lors d’approche de cyclone.

5) AVEC LA BONNE INFORMATION

Il s’agit ici de pédagogie, d’aide au choix. On le voit notamment lors de la présentation de produits high tech ou sur l’électroménager ou encore par exemple chez Décathlon qui guide les shoppers grâce à leurs étiquettes très explicites (niveau de pratique du sport, fréquence, etc).

6) EN BONNE QUANTITE

Bien sûr que c’est d’abord une question de logistique.

Mais ça devient un problème merch quand les linéaires sont vides en fin de semaine.

Alors, aviez-vous en tête ces éléments ?

Sur quel(s) levier(s) pouvez-vous optimiser votre merchandising ?

Si vous n’en avez aucune idée, je vous propose un pack Diagnostic merchandising où un rapport ppt synthétique avec des photos et qui récapitule les points forts et les axes d’optimisation de votre démarche merchandising vous sera présenté.

Plus d’infos par ICI